Breaking news
  • No posts were found

Tag "ameenah gurib fakim"

Gurib-Fakim «a soulevé la question de commission d’enquête», soutient Gilbert Noël (I)

C’est un «ami commun» qui introduit Gilbert Noël à Ameenah Gurib-Fakim. L’avoué est à la barre des témoins, ce lundi 27 août, après le cadre de la Barclays sur les détails des dépenses de l’ex-présidente de la République avec sa carte de crédit émise par Planet Earth Institute. La personne l’a appelé, dit l’avoué, pour lui demander d’aider celle qui était encore présidente de la République. «She was having a stand-off

[Vidéo] Commission d’enquête : Gurib-Fakim a dépensé Rs 2,25 millions avec la carte de crédit de PEI (II)

La Commission d’enquête instituée contre l’ex-présidente de la République a finalement appris de la Barclays que les dépenses de la Platinum Card que l’ong Planet Earth Institute (PEI) a remis à Ameenah Gurib-Fakim totalisent Rs 2 254 526. Le plus haut montant parmi six transactions est de Rs 1 million et il a été remboursé le 23 novembre 2016. A la reprise de l’audition de Jaysen Nundoosingh, son avocat, Me Rishi Pursem, a expliqué à la Commission

[Vidéo] Commission d’enquête sur Gurib-Fakim : le représentant de la Barclays rabroué (I)

Les travaux de la Commission d’enquête instituée contre l’ex-présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim, ont repris ce lundi. Convoqué de nouveau, Jaysen Nundoosingh, représentant de la Barclays, a soumis les détails relatifs aux cartes de crédit émises par cet établissement au nom de l’ex-locataire du Réduit. Notamment la fameuse carte Platinum mise à sa disposition par l’ONG d’Alvaro Sobrinho, Planet Earth Institute (PEI). Cette carte a un plafond de dépenses

[Vidéo] Bérenger: Que la commission Caunhye entende Jugnauth, Collendavelloo et Duval

Paul Bérenger s’étonne de la coïncidence qui fait qu’Àlvaro Sorbrinho est au pays pile au moment où la commission sur les agissements d’Ameenah Gurib Fakim enchaîne les auditions. Si le leader du MMM critique ce qu’il considère être une posture politique de Yousuf Mohamed, il n’en oublie pas non plus les numéros un et deux du gouvernement. Le chef des mauves estime ainsi que la commission composée des juges Caunhye,

[Vidéo] Sobrinho de retour à la commission anticorruption ce samedi matin

Les choses sérieuses commencent maintenant. Le milliardaire angolais controversé est arrivé à l’Independent Commission Against Corruption peu après 9h30, ce samedi matin. Hier, le 24 août, Álvaro Sobrinho était reparti après 7 heures d’audition. Toutefois, du côté de la commission anticorruption, on nous a prévenu que ce n’est que ce samedi que l’homme d’affaires controversé sera poussé dans ses retranchements. Sobrinho est interrogé depuis hier sur ses investissements à Maurice

[Vidéo] Alvaro Sobrinho autorisé à rentrer chez lui après son interrogatoire à l’ICAC

[Mise à jour : 18h16] Sobrinho attendu de nouveau à l’ICAC demain à 9h30. Dans les milieux de la Commission, on dit que les manoeuvres sérieuses ne commenceront que demain. — L’Angolais est reparti du Réduit vers 16h30. Alvaro Sobrinho a, en effet, été autorisé à rentrer après un interrogatoire qui a duré toute la journée à l’Independent Commission against Corruption. L’homme d’affaires avait été interpellé, ce matin, à sa

[Vidéo] L’Angolais Alvaro Sobrinho interrogé under warning à l’ICAC

Alvaro Sobrinho est actuellement à l’Independent Commission against Corruption (ICAC). L’homme d’affaires angolais y est interrogé under warning. A son arrivée vers 9h30, il était accompagné de son avocat Moorari Gujadhur. Sobrinho sera entendu sur ses liens avec Ameenah Gurib-Fakim et la carte de crédit accordée à l’ex-présidente de la République au nom de Planet Earth Institute dont il est le fondateur. Un autre axe de l’enquête porte sur ses

Commission d’enquête : Gurib-Fakim «not totally someone innocent», selon Yousuf Mohamed (III)

[3e et dernière partie du compte rendu de l’audition de Yousuf Mohamed] «I had not sollicited Yousuf Mohamed, l’offre est venue de lui à travers la presse.» Le juge Asraf Caunhye confronte le Senior Counsel à cette affirmation d’Ameenah Gurib-Fakim devant la commission d’enquête, il y a quelques jours. «J’avais dit à la présidente que je pourrais la représenter devant un tribunal», explique Mohamed, ce 23 août. «Ce que je dis

[Vidéo] Mohamed : «J’ai aidé cette dame en détresse et voilà comment elle me récompense»

L’avocat a descendu en flammes celle qui a été un temps sa cliente quand elle était encore présidente. Pour Yousuf Mohamed, la commission d’enquête décidera qui de lui ou d’Ameenah Gurib-Fakim dit la vérité. Car pour l’homme de loi, c’est un non-sens qu’il dise à sa cliente qu’elle ne peut pas instituer une commission d’enquête pour ensuite lui indiquer qu’elle peut le faire «tactically». Yousuf Mohamed n’a pas été tendre

Commission d’enquête: Les termes «tactical reason» sont de Gurib-Fakim, soutient Yousuf Mohamed (II)

(suite de l’audition de Yousuf Mohamed – lire la première partie en fin d’article) Lorsque Nadeem Hyderkhan revient du Réduit, Yousuf Mohamed étudiait la section 64 de la Constitution. Après discussion, les deux hommes de loi s’accordent sur un point : «Gilbert Noël pensait qu’Ameenah Gurib-Fakim pouvait agir in her own deliberate judgment.» Hyderkhan l’informe que Gurib-Fakim avait contacté sir Hamid Moollan pour présider sa commission d’enquête. En présence de Duval et

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>