Tag "Àlvaro Sorbrinho"

Investment Banking Licence : l’avocat Iqbal Rajahbalee nie être le conseiller légal d’Alvaro Sobrinho

Son nom a été cité autour de l’obtention d’une Investment Banking Licence par l’ASA Group de l’homme d’affaires angolais Alvaro Sobrinho. Me Iqbal Rajahbalee, Senior Counsel et Managing Partner du cabinet d’avocats BLC Roberts and Associates, a été contre-interrogé par le représentant légal d’Alvaro Sobrinho, Me Mooloo Gujadhur, ce mardi 6 novembre en Cour intermédiaire. Me Gujadhur a mentionné que le 15 septembre 2016, une réunion avait eu lieu entre l’avocat Rajahbalee, son

[Vidéo] ICAC : Troisième jour d’audition pour Álvaro Sobrinho, ce lundi

Le milliardaire angolais est arrivé à la commission anticorruption ce lundi matin vers 10h. Comme convenu avec les enquêteurs, Álvaro Sobrinho a annulé son vol de samedi soir afin de se rendre disponible ce lundi 27 août et demain. Il se pourrait toutefois qu’il soit entendu à nouveau ce mercredi. «Les choses sérieuses», n’ayant démarré que ce samedi, précise-t-on à Réduit. Depuis vendredi, l’homme d’affaires controversé a déjà passé presque 12

[Vidéo] Álvaro Sobrinho de retour à la commission anticorruption ce lundi

«Thank you very much», c’est tout ce qu’Álvaro Sobrinho a dit aux journalistes qui l’interrogeaient sur le déroulement de son audition, ce samedi. Après 4h30 d’audition à la commission, le milliardaire angolais devra rencontrer à nouveaux les enquêteurs ce lundi 27 août et aussi très probablement le lendemain. L’homme d’affaires controversé devait quitter le pays dans la soirée de ce 25 août. Toutefois, dans la matinée, les enquêteurs de l’Independent

[Vidéo] Bérenger: Que la commission Caunhye entende Jugnauth, Collendavelloo et Duval

Paul Bérenger s’étonne de la coïncidence qui fait qu’Àlvaro Sorbrinho est au pays pile au moment où la commission sur les agissements d’Ameenah Gurib Fakim enchaîne les auditions. Si le leader du MMM critique ce qu’il considère être une posture politique de Yousuf Mohamed, il n’en oublie pas non plus les numéros un et deux du gouvernement. Le chef des mauves estime ainsi que la commission composée des juges Caunhye,

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>