Breaking news
  • No posts were found

Tag "alliance"

[Vidéo] Rs 15 m de dommages à Dayal : Jugnauth doit s’expliquer, insiste Ramgoolam

C’est «le gros scandale» sur lequel Pravind Jugnauth doit s’expliquer, affirme Navin Ramgoolam. Raj Dayal a obtenu Rs 15 millions de l’Etat, a-t-on appris cette semaine dans la presse. Cela suivant un arrangement entre les deux parties. L’ex-commissaire de police réclamait quelque Rs 1 milliard suivant sa destitution par un tribunal constitutionnel en 2000. Or, pour le leader des travaillistes, cet arrangement mérite explications. D’une part, l’actuel Attorney General Maneesh Gobin a été l’avocat

[Vidéo] Duval: Le MMM commet un acte de traîtrise en voulant faire plaisir au MSM

Le chef des bleus s’en est à nouveau pris au MMM et à son leader. Pour Xavier Duval, Paul Bérenger n’attaque plus Pravind Jugnauth car il cultive l’espoir d’entrer au gouvernement à travers une alliance avec le MSM. En faisant cela, les mauves commettent «une trahison», accuse Duval, car ils s’attaquent alors à l’opposition. Xavier Duval s’est à nouveau fermement opposé à l’abolition du Best Loser System (BLS), allant jusqu’à

[Vidéo] Meeting du 1er-Mai : Ramgoolam se rit du gouvernement

Pas de meeting du 1er-Mai du Parti travailliste pour ne pas donner la parole à Arvin Boolell ? Face à cette critique de l’alliance gouvernementale, Navin Ramgoolam sourit. «Bizin riye», explique le leader des rouges. Et de s’interroger sur ce qu’il en a été ces dernières années. Et de conclure : «Fode pa gob tou se ki zot dir.» Le leader du PTr ainsi que des cadres et membres du parti étaient à

[Vidéo] Duval: Maurice doit faire un recensement ethnique «comme les pays civilisés»

Le gouvernement n’a aucune intention de faire voter une vraie réforme électorale et encore moins une loi efficace sur le financement des partis politiques. C’est le diagnostic qu’effectue Xavier Duval en affirmant que faute d’avoir un système qui assure la représentativité de toutes les composantes de la population, il est hors de question d’abolir le Best Loser System. Le leader du PMSD dit aussi ne pas comprendre pourquoi le sujet

Une puissante phéromone nommée réforme électorale

Depuis le 3 avril dernier, on le sait : le comité interministériel sur la réforme électorale, présidé par sir Anerood Jugnauth, ne s’est réuni qu’une fois en 2017. Le ministre mentor semble toutefois sorti de son état de somnolence chronique en ce début d’année. Il aurait déjà eu deux sessions de travail sur les deux grandes réformes. Toutefois, avec SAJ aux commandes, on sait à quoi s’attendre. Son conservatisme en matière

[Vidéo] Aurore Perraud : Le PMSD ne négocie avec aucun parti

«Il n’y a aucune négociation en cours.» C’est ce qu’a expliqué Aurore Perraud à l’issue de la première réunion du comité exécutif des bleus de 2018. Les initiatives personnelles de militants du PMSD, comme le retrait de la plainte de Mario Cangy contre Showkutally Soodhun, ont donné lieu à des spéculations qui n’ont pas lieu, affirmé la députée de Port-Louis Nord/Montagne-Longue. Egalement présent lors de la réunion, Salim Abbas Mamode

Mouvement Militant Schizophrène Mauricien

C’est brutal. Mais il est difficile de dire la chose autrement. Seul, le MMM n’a aucune chance de gagner les prochaines législatives. Même pas de faire élire la vingtaine d’élus nécessaires pour négocier un éventuel rapprochement post-scrutin avec une autre formation politique. Face à cette perspective morose, le parti est rongé par un mal aussi invisible que dangereux. La schizophrénie gagne les mauves et leur leadership. Un peu comme le

[Vidéo] Le MMM se prononcera pour ou contre le Métro Express à la lumière de l’étude finale

Paul Bérenger condamne l’attitude du Premier ministre à l’égard de ceux qui s’opposent au Metro Express. Toutefois le leader du MMM n’a pas fait une croix sur le projet. Il explique ainsi que c’est à la lumière du rapport des consultants étrangers mais aussi de la « feasibility study » finale que les mauves arrêteront leur position. La position par rapport à la partielle est, elle, connue. Bérenger affirme que si le

Le MMM, le MSM, le PTr et le PMSD luttent contre l’effondrement

Octobre au plus tard. C’est l’écho qui provient du Prime minister’s Office quand on demande le timing de l’élection partielle à Belle-Rose/Quatre-Bornes (no 18). D’ici là, chaque camp peaufine sa stratégie. Jauge ses chances de victoire. Les surestime parfois de manière éhontée en public. Oublions toutefois les simagrées des uns et les tag lines marketing des autres pour mieux nous projeter au lendemain du scrutin. Car l’ordre d’arrivée des candidats constituera un

[Vidéo] Bérenger : Aucun rapprochement avec un MSM «dégoutant», ni aujourd’hui, ni à l’avenir

Le comportement du MSM, et notamment du Premier ministre, au Parlement aurait achevé de convaincre Paul Bérenger. Réagissant aux allusions venant, selon lui, de membres du MSM, le leader des mauves affirme qu’aucun rapprochement n’est possible entre le MMM et le parti de Pravind Jugnauth « ni aujourd’hui, ni à l’avenir ». Redisant sa solidarité envers les anciens clients de la BAI actuellement en grève de la faim, Bérenger exhorte le gouvernement

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>