Breaking news
  • No posts were found

Tag "alliance"

[Vidéo] Aurore Perraud : Le PMSD ne négocie avec aucun parti

«Il n’y a aucune négociation en cours.» C’est ce qu’a expliqué Aurore Perraud à l’issue de la première réunion du comité exécutif des bleus de 2018. Les initiatives personnelles de militants du PMSD, comme le retrait de la plainte de Mario Cangy contre Showkutally Soodhun, ont donné lieu à des spéculations qui n’ont pas lieu, affirmé la députée de Port-Louis Nord/Montagne-Longue. Egalement présent lors de la réunion, Salim Abbas Mamode

Mouvement Militant Schizophrène Mauricien

C’est brutal. Mais il est difficile de dire la chose autrement. Seul, le MMM n’a aucune chance de gagner les prochaines législatives. Même pas de faire élire la vingtaine d’élus nécessaires pour négocier un éventuel rapprochement post-scrutin avec une autre formation politique. Face à cette perspective morose, le parti est rongé par un mal aussi invisible que dangereux. La schizophrénie gagne les mauves et leur leadership. Un peu comme le

[Vidéo] Le MMM se prononcera pour ou contre le Métro Express à la lumière de l’étude finale

Paul Bérenger condamne l’attitude du Premier ministre à l’égard de ceux qui s’opposent au Metro Express. Toutefois le leader du MMM n’a pas fait une croix sur le projet. Il explique ainsi que c’est à la lumière du rapport des consultants étrangers mais aussi de la « feasibility study » finale que les mauves arrêteront leur position. La position par rapport à la partielle est, elle, connue. Bérenger affirme que si le

Le MMM, le MSM, le PTr et le PMSD luttent contre l’effondrement

Octobre au plus tard. C’est l’écho qui provient du Prime minister’s Office quand on demande le timing de l’élection partielle à Belle-Rose/Quatre-Bornes (no 18). D’ici là, chaque camp peaufine sa stratégie. Jauge ses chances de victoire. Les surestime parfois de manière éhontée en public. Oublions toutefois les simagrées des uns et les tag lines marketing des autres pour mieux nous projeter au lendemain du scrutin. Car l’ordre d’arrivée des candidats constituera un

[Vidéo] Bérenger : Aucun rapprochement avec un MSM «dégoutant», ni aujourd’hui, ni à l’avenir

Le comportement du MSM, et notamment du Premier ministre, au Parlement aurait achevé de convaincre Paul Bérenger. Réagissant aux allusions venant, selon lui, de membres du MSM, le leader des mauves affirme qu’aucun rapprochement n’est possible entre le MMM et le parti de Pravind Jugnauth « ni aujourd’hui, ni à l’avenir ». Redisant sa solidarité envers les anciens clients de la BAI actuellement en grève de la faim, Bérenger exhorte le gouvernement

[Vidéo] Bérenger : Nous avons rassemblé 3 à 4 fois plus de monde que le gouvernement

L’affirmation de Showkutally Soodhun à l’effet que c’est l’alliance gouvernementale qui a gagné la bataille des foules du 1er-Mai est ridicule. C’est ce que clame le leader du MMM en affirmant que son parti a rassemblé trois à quatre fois plus de partisans à Rose-Hill comparé à la foule des sympathisants du MSM et du Muvman Liberater à Vacoas. Répliquant aux commentaires au sujet d’une éventuelle alliance MSM-MMM, Paul Bérenger

Ansam nou travay kare kare pou sov ML

Kok sante, soley leve. Ansam nou travay kare kare pou sov nou zil. Vu les circonstances, il vaut mieux remplacer zil par Muvman Liberater (ML) dans l’hymne de campagne de la défunte Allliance Lepep. Tant le parti d’Ivan Collendavelloo est ballotté par de violents vents contraires depuis l’affaire Sobrinho. Pour ne rien arranger, ce mardi, Anwar Husnoo a administré en plein Parlement – et en live – un camouflet à

[Vidéo] Bérenger : Aucun rapprochement possible avec le MSM ou un Ramgoolam arrogant

Paul Bérenger le précise : la décision du MMM de ne pas participer à la marche pacifique de l’opposition, ce vendredi 27 janvier, n’implique nullement un rapprochement de son parti avec le MSM. Si le leader des mauves critique vivement Pravind Jugnauth et la « mafia » de son entourage, qu’il dit avoir déjà dénoncé, il n’est pas non plus tendre envers Navin Ramgoolam. « Arrogant », juge Bérenger, le leader du Parti travailliste n’a

[Vidéo] Bérenger contre tout rapprochement politique avec le MSM, le PTr et le PMSD

« Tout sépare le MMM du MSM ». Il est donc inutile, affirme Paul Bérenger, de spéculer sur une éventuelle alliance entre les deux partis. Si le leader des mauves évacue toute idée d’alliance avec le parti de Pravind Jugnauth, il dit aussi avoir fait une croix sur le Parti Travailliste. Une entente avec Navin Ramgoolam étant impossible selon lui. La « culture politique très différente » du PMSD empêche également un rapprochement des deux partis

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>