Breaking news
  • No posts were found

Tag "affaire sun tan hotels"

Affaire Sun Tan Hotels: L’audience reprend le 14 février

Ce sera au tour de la Commission anticorruption de soumettre sa défense dans l’affaire Sun Tan. Appelé en Cour suprême aujourd’hui, le procès a été renvoyé au 14 février. L’Independent Commission against Corruption (ICAC) a obtenu, ce 10 janvier, les éléments qui lui permettront de préparer sa défense face à Satyajit Boolell. La Commission est notamment représentée par Me Robin Mardemootoo. Ce dernier s’estime lésé dans ses droits constitutionnels suivant l’enquête initiée par l’ICAC sur

[Vidéo] Les membres du comité parlementaire de l’ICAC satisfaits à l’issue de la réunion de ce lundi

Chacun avait son propre motif de satisfaction. Pour Maneesh Gobin, président du comité parlementaire de l’ICAC, la cordialité dans laquelle les membres du gouvernement et de l’opposition ont travaillé ce lundi est sans précédent. Au MMM, c’est Veda Baloomoody qui s’est chargé de noter avec satisfaction que les membres du comité ont pu poser un certain nombre de questions au directeur général de la commission anticorruption, Lutchmeeparsad Aujayeb, ainsi qu’à

[Vidéo] Rajesh Ramloll aurait dû jurer l’affidavit en son nom personnel, explique Bhadain

La nouvelle avait surpris plus d’un. Le bureau de l’Attorney General s’est aujourd’hui retiré de l’affaire opposant le DPP à l’ICAC et à la police dans le sillage de l’enquête ouverte sur Sun Tan Hotels. Cela alors que Rajesh Ramloll, Acting Solicitor General, avait juré un affidavit pour demander à être « third party » dans le procès. Durant la conférence de presse qu’il a animée aujourd’hui, Roshi Bhadain explique que l’Acting

Affaire Sun Tan Hotels: L’ICAC appelle de nouveau «à la retenue»

C’est la deuxième fois que la Commission anticorruption se fend d’un communiqué pour déplorer les « commentaires passionnés » dans les médias autour de l’enquête sur Sun Tan Hotels. Rappelant que l’affaire est toujours en Cour (« sub judice »). L’Independent Commission against Corruption (ICAC) précise ainsi que le contre-affidavit juré le 22 juillet dernier a été « circulé aux partis, mais la Cour n’en prendra connaissance que le 3 août prochain ». Que c’est un « document juridique » dans

[Vidéo] L’absence de Shakilla Jhungeer écourte la réunion du Parliamentary Committee de l’ICAC

« Ce n’est que partie remise. » C’est ce qu’a confié Maneesh Gobin, président du Parliamentary Committee de la Commission anticorruption, à l’issue d’une réunion qui a duré à peine plus d’une demi-heure. La cause : l’absence de Shakilla Jhungeer, dans l’incapacité de se rendre à la rencontre prévue pour 13h, étant souffrante. Pour Maneesh Gobin, la rencontre écourtée d’aujourd’hui s’est néanmoins « très bien passée ». Shakeel Mohamed, député travailliste, estime toutefois que c’est une

[Sun Tan Hotels] Réunion houleuse en perspective pour le Parliamentary Committee de l’ICAC

Des députés de l’opposition désunis. Des juristes, députés de la majorité, n’ayant pas caché leur hostilité face à la Commission anticorruption ces dernières semaines. C’est sur ce fond que se déroulera la réunion spéciale du comité parlementaire de surveillance de l’Independent Commission against Corruption (ICAC) à 13h30, ce jeudi. Cette réunion avait été appelée une première fois, vendredi dernier, suite à la polémique autour de l’enquête sur le dossier Sun Tan

[Vidéo] Face à la polémique, les membres du Bar Council s’entendent pour retrouver «l’unité» et la «sérénité»

C’est à la demande de Rama Valayden notamment que le Bar Council s’est spécialement réuni ce vendredi après-midi pour débattre du climat actuel dans la profession légale et le judiciaire. Selon Antoine Domingue, président du Bar Council, la rencontre a permis d’unifier la profession. Qui en a besoin selon lui, au moment où la manière dont le dossier Sun Tan Hotels est traité et l’arrestation manquée de Satyajit Boolell suscitent

[Vidéo] Bérenger: «Je demande au comité parlementaire de suspendre le DG de l’ICAC»

« Il mérite de partir. » Paul Bérenger n’a aucun doute sur le sort qui devrait être réservé à Lutchmeeparsad Aujayeb, directeur général de la Commission anticorruption. Dans le sillage des événements autour de l’enquête sur Sun Tan Hotels, le leader du MMM en appelle au comité parlementaire sur l’Independent Commission against Corruption. Et lui demande « de suspendre le directeur général de l’ICAC ». Pour ce qui est du directeur des poursuites publiques,

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>