Plus de 100 milliards de dollars qui transitent entre 203 pays. Pour le compte de 106 000 clients dont 19 Mauriciens. C’est une gigantesque affaire de fraude fiscale qui a été mise au jour grâce à une longue et minutieuse enquête de l’International Consortium of Investigative Journalists (ICIJ) et du quotidien Le Monde couvrant la période de 1988 à 2007.

Le travail des journalistes d’investigation a permis de déterminer que l’affaire d’évasion fiscale est orchestrée à partir de HSBC Private Bank (HSBCPB), une filiale suisse du numéro deux mondial de la banque. Des personnalités internationales ont eu recours aux services spécialisés de HSBCPB à travers 20 000 sociétés offshore créées à travers le monde. Parmi les clients, figurent le roi du Maroc Mohamed VI, le pilote de Formule 1 Fernando Alonso, le chanteur Phil Collins ou encore la top model Elle MacPherson… et des Mauriciens !

Si la page que l’ICIJ dédie à ce scandale ne consacre aucun article aux Mauriciens ayant utilisé ce système d’évasion, elle permet toutefois de conclure que le pays obtient un score tout à fait honorable au rayon des magouilles fiscales. Même si les documents analysés ne couvrent que la période 1988-2007, Maurice pointe en effet à la 94e place sur ce classement de 203 pays. L’enquête conclut que quelque 141 millions de USD (soit Rs 4,6 milliards) ont échappé au fisc, cela pour le compte de 81 clients liés à Maurice.

Parmi eux, 19 personnes détiennent un passeport ou la nationalité mauricienne. Pour la période s’étalant de 1980 à 2006, des personnes liées à Maurice ont ouvert 71 comptes clients. Qui étaient à leur tour liés à 210 comptes bancaires. La somme la plus importante gérée pour le compte d’une personne ayant un lien à Maurice avoisine les Rs 800 millions (24,2 millions USD).