Follow Us On

Slider

Remonté vis-à-vis de l’Eglise catholique dans des cas de refus de transfert, de suspension et de licenciement d’employées, Jack Bizlall brandit la menace d’une manifestation lors de la visite du pape François dans un mois. Le syndicaliste prévoit, en amont, trois autres protestations publiques durant ce mois d’août et en septembre.

Bizlall compte ainsi rassembler des sympathisants devant l’Évêché du diocèse de Port-Louis, la cure de la paroisse du Sacré Cœur, à Beau-Bassin, et l’église Montmartre vis-à-vis de l’Institut Cardinal Jean Margéot (ICJM), à Rose-Hill.

Jack Bizlall a expliqué les cas de trois femmes qui sont, dit-il, traitées injustement. Enseignante au niveau des écoles catholiques, Christine Meunier a épousé un Rodriguais mais sa demande de transfert vers un établissement de cette île a été refusée.

Dolores Armoogum a, pour sa part, été suspendue de l’ICJM depuis quelques mois et est en attente d’un comité disciplinaire qui pourrait déboucher sur son licenciement. Une lettre du père Wiehé qui lui a été adressée évoquant le fait qu’en raison de son attitude difficile, aucun département ne souhaite l’accueillir.

Marie Lynelle Saintas a, pour sa part, été mise à la porte par la paroisse du Sacré Cœur officiellement à cause de retards répétés. Jack Bizlall et la Federation of Progressive Unions conteste cela, soulignant que si Marie Lynelle Saintas arrivait parfois avec quelques minutes de retard, elle faisait régulièrement des heures supplémentaires sans exiger d’être rémunérée.

Jack Bizlall a écrit au cardinal Maurice Piat, l’évêque de Port Louis, dans l’espoir d’une résolution rapide de ces trois cas. Sinon, il faudra s’attendre à une manifestation durant la visite papale.

 

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in Actualités, Main sliders, Slider_Actu
[Vidéo] L’Etat civil cible les citoyens «fantômes» car non déclarés

Officiellement, elles n’existent pas. Ces personnes n’ont, en effet, pas été déclarées à la naissance ni plus tard. Combien sont-elles...

Close