Ceux qui sont abonnés aux chaînes satellitaires ont obligatoirement une parabole sur leurs toits. C’est une question de logique : pour recevoir ces chaînes, il faut pouvoir communiquer avec des satellites qui se trouvent à des milliers de kilomètres de la Terre. Tout cela se fait sans fil.

Avec une télécommande sans fil, on change de programmes. Pour certains, on appelle cela du zapping, un changement intempestif de chaînes. Tout vouloir regarder en même temps ou alors il n’y a rien d’intéressant.

Sauf que dans notre automatisme, nous restons des consommateurs et nous n’avons aucune notion de la technologie, ou plutôt, nous avons une vision très restreinte.

Pourquoi donc votre décodeur est-il relié par des fils à votre téléviseur et à votre antenne parabolique alors que tout le reste est sans fil ? Est-ce une question de coût ? La technologie a-t-elle des limites ? Seuls les experts dans ce domaine pourront vous donner des explications pas nécessairement rationnelles.

Nous vivons sous les tropiques et les changements climatiques ont apporté une hausse de la température. Nous sommes une jeune nation et continuons à chercher nos marques, une identité propre à nous. Les séquelles du colonialisme sont encore bien présentes, ceux qui ont échoués en anglais aux examens du School Certificate vous le confirmeront.

Les us et les coutumes s’adaptent et ainsi va la vie. Toutefois, il existe certaines facettes de notre société auxquelles des réponses appropriées n’existent pas. Pourquoi donc faut-il porter costume et cravates pour se rendre au boulot à Port-Louis en été ? Pourquoi s’habiller de façon à devoir faire fonctionner la climatisation durant toute une journée ?

Malgré les avancées dans le domaine du textile, à plus de 30°C, un costume augmentera la température de votre corps. La plus belle cravate en soie ne vous ventilera pas de l’air frais. Ainsi, de par notre façon de nous habiller, nous contribuons à réchauffer davantage notre planète, à faire exploser notre consommation d’électricité et, par la même, à diminuer les ressources fossiles.

Mon grand-père me disait que c’est en économisant sou par sou que l’on arrive à une roupie. Cela sert à quoi de faire tous ces sacrifices si nous allons tout gaspiller bêtement ?

En essayant de comprendre le bien-fondé de nos agissements, nous comprendrons peut-être que sommes beaucoup moins intelligents que nous le pensons. Ainsi, il y aura une lointaine mais réelle possibilité d’améliorer notre quotidien.

Mais de grâce, il ne faut pas faire du dumping de conseillers sans connaissance. Et ce ne sont certainement pas des gilets fluo à bandes rétro-réfléchissantes qui vont améliorer notre quotidien.

Restons dans la simplicité, pas de tongs ni de bermudas quand même…