Les collégiennes du Hindu Girls manifestaient, ce matin, dans l’enceinte de leur collège. Elles veulent savoir pourquoi le collège a géré comme il l’a fait un incident impliquant Beena Devi Joory et qui serait à l’origine de son suicide. Le corps de l’adolescente, plus connue comme Mahima, a été repêché à Bassin Bleu, Castel, mercredi dernier.

La veille du drame, celle qui était plus connue comme Mahima aurait été traitée de « voleuse » par un membre de la direction, un portable ne lui appartenant pas ayant été trouvé dans ses affaires.

Selon les informations recueillies, la direction n’a pas souhaité dans l’immédiat se prononcer sur ce sujet. Elle compterait toutefois apporter des réponses aux interrogations des collégiennes dans la matinée de demain. Les jeunes filles sont retournées en classe.

Une page Facebook a été créée deux jours après la mort de l’adolescente de 13 ans sous le nom de Justice for Mahima.

Malgré nos nombreux appels, la rectrice du collège curepipien n’a pu être contactée à l’heure où nous publions. La deputy rector, à qui nous avons parlé, n’a pas souhaité réagir.