Emmanuel Anquetil aurait fait la même chose, c’est ainsi qu’Ashok Subron justifie la décision des militants de Rezistans ek Alternativ (ReA) et d’Aret Kokin Nu Laplaz (AKNL) d’abattre, ce 1er-Mai, la barrière en tôle érigée sur la plage de Pomponette par un promoteur hôtelier.

Pour l’animateur de ReA, ceux qui étaient à Pomponette hier n’ont pas eu recours à la violence envers la police et ont agi pour la protection d’un bien commun. Subron ek AKNL demandent ainsi au Premier ministre de démontrer son attachement à l’environnement en faisant effectuer un audit des plages publiques et en instituant une commission nationale sur le tourisme et les zones côtières.

Par ailleurs, les militants écologistes réclament aussi le soutien de l’Attorney General et élu de Rivière-des-Anguilles/Souillac ainsi que du ministre du Logement et des Terres, Mahen Jhugroo.

S’il était question que Yan Hookoomsing soit interrogé par la police, voire arrêté ce 2 mai, il n’en a rien été. Toutefois, l’animateur se rendra au poste de police de Chemin-Grenier ce jeudi matin pour donner sa version des faits.