L’information vient du bureau du commissaire de police (CP) lui-même. « L’extradition de Nandanee Soornack doit se faire par voie diplomatique », explique un inspecteur. Qui précise que « les procédures sont déjà enclenchées ». La correspondance officielle d’Interpol Rome confirmant de manière officielle l’arrestation de la femme d’affaires a été reçue « à 18h05 précises » ce jeudi 16 avril.

La femme d’affaires avait quitté Maurice en décembre dernier, après les élections générales. Regagnant l’Italie en transitant par Dubaï. Son arrestation, ce matin, est à mettre au crédit de la police italienne et d’Interpol Rome. Le bureau du CP souligne qu’il y a eu échange d’informations entre les bureaux mauriciens et romains de l’organisation internationale avant cette opération.