Ils sont 76, soit à avoir acheté un appartement de la National Housing Development Company (NHDC) ou bénéficié d’une parcelle de terre de l’Etat pour y construire une maison à Trou-aux-Biches. Toutefois, des anomalies ont été constatées dans le dossiers au ministère du Logement et des Terres.

C’est pour faire un état des lieux que Showkutally Soodhun s’est rendu à Trou-aux-Biches ce mardi matin. Le constat est édifiant : de nombreux appartements de la NHDC ont été laissés à l’abandon. Même sort pour les maisons construites sur les terres de l’Etat. Le ministre du Logement et des Terres explique qu’un examen détaillé des dossiers révèle que des proches d’anciens ministres et responsables politiques figurent parmi les bénéficiaires de terrains. Dans le cas des appartements de la NHDC, des mineurs, pourtant présentés comme percevant des salaires de plusieurs dizaines de milliers de roupies, se sont rendus acquéreurs de propriétés qui ont ensuite été sous-louées ou revendues.

Ce matin, Showkutally Soodhun a annoncé la mise sur pied d’un fact finding committee interne à son ministère. Si des irrégularités sont avérées, il explique que des mesures drastiques seront prises contre les 76 bénéficiaires de terrains de l’Etat. Les sanctions pourraient aller jusqu’à l’expropriation pure et simple.