Showkutally Soodhun est conscient que le ministère de l’Economie océanique a approuvé des projets d’aquaculture à travers l’île. Il affirme toutefois que l’impact de ces implantations sera étudié. Le ministre du Logement et des Terres précise que les promoteurs n’auront le droit de mettre en place leurs fermes aquacoles qu’après une étude poussée de leur lieu d’implantation. Afin notamment de déterminer si ces installations attireront d’autres gros poissons, dont des requins.

Pour marquer la Journée mondiale de l’hydrographie, Showkutally Soodhun a visité le patrouilleur CGS Barracuda, ce 28 juin. Interrogé sur l’éventualité que les études hydrographiques révèlent la présence de gisement d’hydrocarbure dans la zone économique exclusive de Maurice, le ministre affirme que cela demeure possible. Et que le pays déterminera alors avec quels partenaires exploiter les gisements.