Les conseils légaux rattachés à des instances gouvernementales continuent de susciter des vagues. Après Kailash Trilochun à la Road Development Authority notamment, c’est au tour de Robin Appaya d’attiser la curiosité du MMM. Une question parlementaire marquée par de violents échanges entre Reza Uteem, à l’origine de cette interpellation, et Showkutally Soodhun, entre qui le torchon brûle depuis quelques semaines.

En réponse au député mauve, le ministre du Logement et des Terres a d’abord tranquillement brossé le CV du conseil légal rattaché à son ministère. En poste depuis février 2015, Robin Appaya touche Rs 95 000 mensuellement. Une allocation « all inclusive », précise Soodhun, qui comprend notamment « gratuity, cashable leave, passage benefits and end of year bonus ». L’avocat bénéficie aussi d’une allocation transport de Rs 10 200 par mois.

L’homme de loi, assure le ministre, « contribue de manière significative au ‘bon déroulement’ de [son] ministère ». Laissant entendre qu’avec l’aide de son conseil légal, « c’est terminé, la braderie de terrains de l’État depuis 2015 ».

Appaya a présidé un Fact-Finding Committee pour faire la lumière sur l’allocation de maisons NHDC. Outre un audit sur de nombreux cas où des irrégularités étaient suspectées, a déclaré Soodhun, l’avocat a permis à l’Etat de récupérer 400 hectares de promoteurs qui n’ont pas développé leurs projets. Le ministre a toutefois du mal à se faire entendre, car au même moment, du côté de l’opposition, c’est la cacophonie. Le Premier ministre lance alors : « Pa kapav res trankil? »

Soodhun poursuit sa réponse, indiquant que le recrutement de son legal advisor s’est déroulé en toute transparence et selon les dispositions de la Constitution et du Pay Research Bureau. Et que sa nomination a été recommandée au Premier ministre par le secrétaire au Cabinet.

Dans une question supplémentaire, Reza Uteem interroge le ministre sur le fait que Robin Appaya a été Campaign Manager de l’Alliance Lepep lors des élections générales de décembre 2014. Le ton de Soodhun mont : « So? What is wrong? » Dans le brouhaha qui envahit l’hémicycle, le Chief Whip Mahen Jhugroo lance à Reza Uteem : « To pe fer MMM perdi pwin ! »

Ravi Rutnah tente de scorer pour la majorité. Et veut savoir si, depuis 2000, les conseillers du précédent régime ont également repris 400 hectares de terres de l’Etat non développés. « Ça n’est jamais arrivé ! fuse la réponse de Soodhun. Mon ministère fait un travail formidable». Rajesh Bhagwan de contrer : « Baraswa zot pa koze… »