Dès les premières minutes de son discours, Showkutally Soodhun a démenti les rumeurs selon lesquelles il aurait failli quitter le gouvernement, ce mercredi. Pour lui, c’est un stratagème de ceux qui n’ont aucune idée des sacrifices auxquels il dit être en mesure de consentir pour continuer à servir sir Anerood Jugnauth.

Si le ministre du Logement et des Terres jure allégeance au Premier ministre, et à Pravind Jugnauth quand celui-ci accédera au poste, Soodhun se montre très peu tendre envers ceux qui ont « trahi » SAJ. Philosophe, il explique qu’il y aura toujours « des voleurs ». Mais prévient que ceux ayant abusé de la confiance de SAJ le paieront. Il affirme donc que les « secousses » actuelles ne le perturbent pas, se disant certain que le Premier ministre contrôle son gouvernement et maintient le cap sur son programme de développement.

Agacé par les critiques par rapport à sa proximité avec les pays du Golfe, le vice-Prime ministre a longuement expliqué qu’il ira là où il faudra avec son «katora» pour faire en sorte que le pays recueille des aides étrangères pour son développement. Si Soodhun s’emporte contre ceux qui affirment qu’il ne travaille que pour une communauté, il assure qu’il négociera avec Emirates afin que ceux allant en pèlerinage dans les lieux sacrés en Inde obtiennent les mêmes avantages que les pèlerins du Hajj.

Showkutally Soodhun ainsi que la ministre Leela Devi Dookun-Luchoomun prenaient la parole, ce soir du jeudi 4 avril, lors d’un congrès régional à Vacoas.