« Il faut demander cela à sir Anerood Jugnauth. » Contrairement à son habitude, Showkutally Soodhun a été très peu loquace sur la situation politique. Évitant poliment les questions sur son avenir au ministère du Logement et des Terres et sur le fait qu’effectuer son bilan maintenant pourrait être annonciateur d’un départ de son ministère actuel.

Le vice-Premier ministre a également botté en touche sur la polémique au sujet des conditions d’hébergements de hajjis mauriciens à La Mecque. Se contentant de déclarer que les échos qu’il a reçus jusqu’ici n’ont pas été négatifs.