Seetulsing Meetoo est poursuivi sous une charge de «using an information and communication service for the purpose of causing annoyance to another person». Il a plaidé coupable à cette infraction à la Information and Communication Technologies Act en Cour intermédiaire ce vendredi 7 septembre.

En décembre 2016, ce jeune de 27 ans avait partagé une vidéo sur son profil Facebook, intitulé «micro cacher cot Sir Aneerood Jugnauth [sic]». Il avait également posté des commentaires insultants à l’égard de l’épouse du leader du MSM.

L’affaire sera entendue à nouveau le 9 novembre prochain, toujours devant la magistrate Niroshini Ramsoondur. Six témoins devront être auditionnés lors du procès. Notamment cinq officiers de police ainsi que Pravind Jugnauth.

La bande sonore avait également été diffusée lors de deux réunions de la défunte alliance PTr-MMM peu avant les législatives de décembre 2014 . La police avait procédé à l’arrestation de Raj Pentiah et de Mahen Utchanah, deux membres du Parti travailliste, dans cette affaire. Avant de les relâcher sans aucune charge retenue.