Le congrès de ce dimanche à Kewal Nagar a été un « game changer », affirme le leader du Parti travailliste. Pour Navin Ramgoolam, la foule – qu’il estime à plus de 5 000 personnes –, indique que les Mauriciens désapprouvent la politique du gouvernement et n’hésitent pas à le faire savoir.

Si le chef des rouges s’est félicité de la présence de jeunes et de la capacité du parti à mobiliser ses sympathisants, il admet néanmoins qu’il est temps d’engranger des soutiens au-delà. Pour cela, Ramgoolam annonce une série de rassemblements à travers l’île, lors desquels il sera présent.

Le leader du PTr a une nouvelle fois demandé aux membres les plus importants du gouvernement de rendre des comptes sur les sommes retirées à l’ex-Bramer Bank peu de temps avant sa fermeture. Il a également redit son incompréhension face au manque de réaction du gouvernement après l’affidavit juré par des cadres de Dufry, ancien fournisseur des boutiques hors-taxe de l’aéroport.