Des entreprises connues et des bailleurs de fonds ont exprimé un vif intérêt pour le nouveau type de développement que promeut Maurice. C’est ce qu’affirme Gaëtan Siew, responsable du projet Smart City pour le gouvernement mauricien. Certains partenaires potentiels ont déjà fait le déplacement pour discuter avec le gouvernement et les entreprises locales qui développent les smart cities. Siew annonce ainsi la tenue d’une conférence en février pour réunir les partenaires internationaux afin qu’ils constatent les progrès enregistrés dans le cadre législatif et réglementaire ainsi que par rapport aux mesures incitatives.

Au-delà des smart cities développées par le secteur privé, le gouvernement poursuit son projet de construire une nouvelle ville administrative à Highlands où migreront une dizaine de ministères. Si l’élaboration des plans débutera début 2016, la première phase du projet pourrait être complété dès 2018, estime Gaëtan Siew. Ce qui pourrait avoir pour effet, selon l’architecte, d’alléger le flot du traffic à Port-Louis de 30%. Parallèlement, à travers des investissements privés, le gouvernement compte encourager un Urban Regeneration Programme autour des villes du pays. Curepipe pourrait ainsi accueillir Rs 550 millions d’investissements alors que Port-Louis pourrait en attirer Rs 20 milliards, juge Siew.

Photo : Claude Wong So, Chief Operating Officer à la State Land Development Company, et Gaëtan Siew, président de la SLDC et responsable du projet Smart City.