Si le porte-parole du gouvernement dit ne pas avoir entendu les propos de Showkutally Soodhun, il affirme toutefois que les médias «exagèrent» le fait que celui-ci a affirmé vouloir tuer Xavier Duval. Leela Devi Dookun-Luchoomun est toutefois moins indulgente, affirmant que les propos de Soodhun ne sont pas excusables et qu’il a eu tort de les prononcer.

Si d’autres ministres, notamment Anil Gayan ou Ashit Gungah, restent loin de la polémique, ils avouent à demi-mot que le vice-Premier ministre aurait pu éviter ce genre de propos.

Ce mardi, lors d’une fête culturelle à Flacq, Showkutally Soodhun a affirmé que dans un accès de colère, il aurait pu prendre le revolver de son garde du corps pour tirer une balle sur Xavier Duval au Parlement.