Follow Us On

Slider

Pour Atma Shanto, le cas The Residence n’est pas isolé. Le syndicaliste estime que les «grooming policies» d’un certain nombre d’entreprises empêchent leurs employés, surtout les femmes, de se prévaloir de leurs libertés individuelles.

La Fédération des travailleurs unis a énuméré, ce mardi 25 avril, un certain nombres d’obligations qu’elle juge particulièrement contraignantes et actuellement en vigueur dans certaines entreprises.

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in Main sliders, News, Videos
[Vidéo] Salaire minimum: Le ministère du Travail poursuivra les employeurs qui n’obtempèrent pas

«La période de grâce est terminée.» Les employeurs qui ne respectent pas le paiement du salaire minimum doivent s’attendre à...

Close