Du piéton au chauffeur de poids lourd, la campagne «Ensam, pa laisse koltar touye nu fami» a vocation à toucher les Mauriciens à travers le pays. Si le Premier ministre et le ministre des Infrastructures publiques estiment qu’il est nécessaire que les usagers de la route apprennent à la partager, Pravind Jugnauth prévient que la prévention ne sera pas suffisante.

Le Premier ministre explique ainsi que les délits routiers seront durcis notamment pour prévoir la suspension des permis de conduire au-delà d’un certain nombre d’infractions considérées comme mineurs jusqu’ici.

Présent lors du lancement de la campagne, sir Anerood Jugnauth a rappelé la tendance du grand public à blâmer la police ou le gouvernement en cas d’accident. Quand, en fait, explique le ministre mentor, c’est la mentalité des usagers de la route qui doit encore évoluer.