« L’apaisement national ». C’est ce qui motive sir Anerood Jugnauth (SAJ), qui vient d’être nommé Premier ministre, et Vishnu Lutchmeenaraidoo à lancer un appel au patronat du secteur sucre. Leur demande : que les laboureurs et artisans soient rémunérés pour les huit jours de grève. Dans le communiqué émis aujourd’hui et signé par SAJ et celui qui s’occupera bientôt des Finances, les deux hommes disent compter « sur la compréhension et la collaboration des employeurs ».

Selon les dispositions de la loi, et à laquelle la Mauritius Sugar Producers’ Association s’est conformée, les jours ne grève ne sont pas payés.