Alors que le paiement aux investisseurs de Bramer Asset Management ayant investi plus de Rs 500 000 a pris fin aujourd’hui, la Financial Intelligence Unit (FIU) se penche actuellement sur des cas jugés suspects.

Au total, 212 cas lui ont été référés concernant ce groupe. Et 533 dossiers de détenteurs de la police Super Cash Back Gold.

59 cas (BAM et SCBG) douteux ont été détectés. La FIU soupçonne le blanchiment d’argent, la corruption, l’évasion fiscale ou une richesse inexpliquée.

25 cas ont été de nouveau référés au National Property Fund Ltd. Rien de suspect n’ayant été repéré, le paiement pourra s’effectuer.

La FIU étudie actuellement les 661 dossiers restants. Elle indique, dans un communiqué diffusé ce 1er juillet, que les dossiers seront soumis au NPFL au fur et à mesure que les doutes seront éclaircis.

L’institution rappelle qu’elle n’est pas autorisée à fournir des détails sur des cas précis. Dans un communiqué émis il y a deux jours, elle indiquait également qu’elle ne peut répondre aux sollicitations du public.