La British Union for the Abolition of Vivisection (BUAV) a souvent fait preuve d’inventivité dans sa lutte contre la capture et l’exportation des singes à Maurice. Après avoir fait appel à la conscience des Mauriciens et des touristes, cette organisation se concentre maintenant sur… la communauté hindoue du pays. Comment ? En faisant appel à leur foi à travers une chanson en hindi.

Intitulée Vaanaron Ka Udhaar (Sauvons les singes), la chanson montre l’ironie de l’adoration du dieu singe Hanuman dans un pays où les macaques sont maltraités. Le compositeur du titre, Anand Nithoo, qui est aussi consultant chez BUAV, se dit révolté. « Comment pouvons-nous prier et permettre une telle cruauté envers les singes de l’île Maurice ? », s’interroge-t-il.

En tant que pratiquant, dit-il, il a constaté le déclin de la population de macaques dans les environs de Ganga Talao à Grand-Bassin lors de ses fréquentes visites. L’artiste soutient d’ailleurs que nos mœurs évoluent. « Et il y a des histoires de mœurs presque tous les jours », dit-il, « la nature nous rend ce que lui faisons ».

50 757 singes ont été exportés de Maurice entre 2006 et 2012 pour être envoyés dans des laboratoires spécialisés aux Etats-Unis et en Europe. Malgré tous les efforts pour stopper cela, il n’y a presque rien qui change, soutient Anand Nithoo. Avec cette vidéo, il montre ce qu’il peut faire pour la sauvegarde des singes. « J’ai pu apporter ma contribution. Même si il a été minime, je pense que quelque chose de positif en découlera. »