Améliorer le niveau des soins et la qualité des infrastructures. C’est ce que vise le ministère de la Santé en s’associant à HSCC (India) Ltd. La compagnie d’Etat indienne agira comme consultant pour la mise en œuvre d’une douzaine de projets, dont la construction d’hôpitaux et la mise en place du système e-health. Des projets dont le montant tourne autour de Rs 4 milliards.

La signature d’accord a eu lieu ce vendredi 25 août au bureau du ministre Husnoo.

HSCC (India) Ltd agira comme consultant sur le projet de nouvel hôpital Ears, Nose and Throat (ENT), dont les travaux seront financés grâce à une subvention de l’Inde de 14 millions de dollars.

La compagnie apportera également son expertise dans la conception et la planification :

  • du Cancer Hospital, dont les travaux devaient avoir démarré durant le premier semestre de cette année ;
  • d’un nouveau Eyes Hospital, ainsi que d’un hôpital régional à Flacq ;
  • de trois Mediclinics à Quartier-Militaire, Bel-Air et Stanley ;
  • d’un entrepôt de stockage des médicaments, la gestion des stocks entreposée à la Central Supplies Division étant régulièrement critiquée dans les médias mais aussi par le bureau de l’Audit. Il nous revient que le ministère procède à l’identification d’un lieu propice.

Port-Louis, 25 août 2017 – Abhay Thakur, Haut-commissaire de l’Inde, et Anwar Husnoo, ministre de la Santé, lors de la signature d’accord nommant HSCC (India) Ltd consultant sur 12 projets.

HSCC (India) Ltd travaillera aussi sur le projet d’un National Laboratory Services Centre, qui viendra renforcer la capacité de traitement des analyses.

Autre projet que chapeautera la compagnie d’Etat : la mise en œuvre du système e-health, soit l’informatisation du système de santé. Cela concerne la digitalisation des dossiers des patients, mais aussi la gestion des médicaments et des soins infirmiers de même que le service de la pharmacie.

La mise en œuvre d’une unité de transplantation rénale à l’hôpital Nehru fait aussi partie du cahier de charges de HSCC (India) Ltd. Tout comme celle de l’unité de neurochirurgie à l’hôpital Jeetoo.

Le ministère de la Santé met en avant la «riche et longue expérience» de la compagnie d’Etat indienne dans la mise en œuvre de ce projet, que ce soit en Inde ou ailleurs. On estime que d’ici mi-2018, certains projets devraient être en chantier.