La tension monte entre le Mauritius Bar Council et l’avocat Sanjeev Teeluckdharry. Cela suivant ses commentaires contre des membres du barreau depuis la publication des conclusions de la commission d’enquête sur les drogues présidée par l’ex-juge Paul Lam Shang Leen. Le député du Mouvement socialiste militant n’a pas tardé à réagir après la lettre que le Conseil de l’ordre des avocats lui a adressée ce jeudi 13 septembre. Il lui est reproché d’avoir commis un «serious breach» au code de déontologie de la profession.

Le Conseil de l’ordre des avocats l’avait invité à s’expliquer quant à une possible violation de l’étiquette. Mais il s’était défilé en invoquant son recours en Cour suprême contre Paul Lam Shang Leen, qu’il accuse de ne pas lui avoir donné l’occasion de se défendre. Dans une brève déclaration à ION News cet après-midi, l’ex-Deputy Speaker de l’Assemblée nationale explique que : «Mo pa dakor ek zot desizyon, mo pe fer lapel pou konvok enn special general meeting dan enn dele 21 zour.»