Il y avait deux motifs de satisfaction pour Paul Bérenger, ce samedi. Le leader du MMM estime en effet que le discours de sir Anerood Jugnauth à l’ONU, sur la question de la souveraineté de Maurice sur les Chagos, a été de bonne facture. Tout en précisant que l’heure est à l’action sur la question. C’est aussi le cas au sujet du rapport du comité parlementaire sur la diffusion en direct des travaux parlementaires dans les médias. Le leader de l’opposition demande au Premier ministre de présenter rapidement une motion au Parlement afin mettre en œuvre les recommandations du Select Committee.

Par contre, Paul Bérenger ne trouve rien de positif dans l’action récente du ministre de la Santé. Estimant Anil Gayan « hystérique » et « irresponsable », il réclame sa démission. Selon le chef des mauves, les propos récents d’Anil Gayan, à l’effet qu’il a supprimé le programme de distribution de méthadone après avoir appris que plusieurs toxicomanes avait voté pour le MMM, l’ont disqualifié pour le poste de ministre.

Réagissant à l’annonce de Vishnu Lutchmeenaraidoo sur le partenariat stratégique entre Dubai Ports et Maurice pour le développement de Port-Louis, Paul Bérenger estime qu’un accord de ce type ne doit être entériné qu’après mûre réflexion et des discussions approfondies. Or, se désole Bérenger, l’annonce du ministre des Finances est intervenue alors que la question n’avait pas été débattue au préalable.