Ils souhaitent rencontrer le ministre Vishnu Lutchmeenaraidoo pour lui faire part de leurs observations sur le Sale by Levy. Pour Salim Muthy et les personnes dont les propriétés pourraient être vendues à la barre, l’Etat a certes mis en place des mécanismes de soutien, mais ils affirment que ceux-ci fonctionnent mal. Certains d’entre eux ont d’ailleurs témoigné de manière poignante des situations extrêmement difficiles dans lesquelles ils se trouvent.

Selon le Mouvement Victimes Sale by Levy, une somme de Rs 91 millions, déjà identifiée par l’Etat, permettrait d’empêcher près de 500 familles de se retrouver dans une situation de logement précaire. Le mouvement propose ainsi de déléguer un de ses membres sur un comité technique pouvant trouver de nouvelles solutions pour les victimes de la vente à la barre.