Ils travaillent dans le secteur du seafood ou du transbordement de cargo et de poissons. Affectés à divers tâches allant de la manutention à la transformation des produits de la mer, les employés du port franc estiment que leurs conditions de travail se sont dégradées ces dernières années.

La faute, selon la Port-Louis Maritime Employees Association (PLMEA), à la pratique de sous-contracter les activités notamment dans le secteur du seafood. Cette pratique est tolérée voire encouragée par les autorités selon les responsables du syndicat. Pour y mettre bon ordre, Ashok Subron, un des animateurs du syndicat, suggère la mise en place d’un Fact Finding Committee ainsi que l’élaboration de Remuneration Orders spécifiques au secteur du seafood notamment.

La PLMEA souhaite ainsi une rencontre avec le ministre des finances pour lui faire part des problèmes dans le secteur et l’encourager à prendre les mesures nécessaires dans le cadre de la stratégie visant à faire du port franc un pilier de l’économie nationale. Si sa voix n’est pas entendue, le syndicat envisage une grande marche dans les rues de Port-Louis.