Comme une lettre à la poste. Si, depuis quelques semaines, la polémique enflait sur les rémunérations des parlementaires, c’est finalement dans un consensus général que le National Assembly Allowances Bill a été voté, ce mardi 14 juin. Avalisant ainsi les augmentations recommandées pour le Premier ministre, les ministres, la Speaker et les autres parlementaires.

Il n’y a, en effet, pas eu de voix discordante lors des débats sur ce projet de loi, après l’adoption du Protection against Domestic Violence (Amendment) Bill et du President’s Emoluments and Pension (Amendment) Bill. Très peu d’intervenants étaient d’ailleurs prévus au programme.

C’est « sans honte » que sir Anerood Jugnauth dit accepter l’augmentation salariale proposée par le Pay Research Bureau. Le premier à prendre la parole, le Premier ministre (PM) s’est défendu en disant que cette révision des rémunérations se fait depuis plusieurs années « sans que personne ne trouve cela excessif ».

En 2013, a-t-il rappelé, le salaire du PM avait augmenté de 34,2%, contre 2,8% proposés cette année. Et de renchérir en ajoutant que quelques députés de l’opposition ont, par le passé, accepté une augmentation salariale. « Ils ne trouvaient pas cela indécent », a fait remarquer le chef du gouvernement.

Le Premier ministre a toutefois proposé un amendement en ce qui concerne le salaire du Whip de l’opposition. Considérant comme une « anomalie » l’augmentation accordée et proposant que celle-ci soit de Rs 8 000.

Pour le leader de l’opposition, « there cannot be any quarrel » quant aux divers barèmes proposés. Cela alors que, fin mai, le MMM s’était, hors de l’hémicycle et avant que les chiffres n’aient été circulés, prononcé en faveur d’une réduction des salaires des parlementaires.

Les augmentations sont raisonnables, fait comprendre Paul Bérenger. Le PRB ayant recommandé une hausse dans une fourchette de 6% à 16% pour les fonctionnaires alors que dans le cas des parlementaires, elle est de 3% à 8%.

Mais « nous aurions fait l’économie d’un tollé et de confusion », avance le leader du MMM, si la liste des différentes allocations (duty allowance, chauffeur, carburant…) avait été circulée plus tôt.

« Il semble qu’il y ait consensus », a lancé Xavier Duval, qui intervenait après le chef des mauves. Cette augmentation, dit le Deputy Prime minister, « nous le méritons ». Il y a beaucoup de dépenses « à courir dans les circonscriptions », a expliqué le leader du PMSD. « Nous faisons un job à plein temps dans nos circonscriptions. »

Le Deputy Prime minister a relevé que le prochain rapport du PRB, qui sera publié dans cinq ans, « couvrira l’inflation des trois dernières années ».

Le National Assembly Allowances Bill a été voté avec amendement peu avant 20h30.

Ce texte a été modifié pour corriger une inexactitude quant au salaire du Whip de l’opposition.