Follow Us On

Slider

Les déboires de l’ex-directrice du Trust Fund for Specialised Medical Care (TFSMC) ne sont pas terminés. Après avoir fait l’objet d’un Fact-Finding Committee (FFC) pour les salaires mirobolants qu’elle a touchés, l’avocate Vijaya Sumputh est interrogée depuis ce matin par l’Independent Commission Against Corruption (ICAC).

Cette proche du ministre Anil Gayan avait été parachutée au TFSMC, qui gère le Centre de cardiologie de Pamplemousses, à l’issue des élections législatives de décembre 2014, du temps où le leader adjoint du Muvman Liberater (ML) était ministre de la Santé. Son salaire mensuel est passé de Rs 200 200 à Rs 323 200.

Sa demande de revalorisation salariale avait été faite cinq jours avant qu’Anil Gayan ne soit muté au Tourisme. Son successeur, Anwar Husnoo, également membre du ML, s’y était opposée, en pure perte, le conseil d’administration du TFSMC présidé par un autre membre du ML n’ayant rien trouvé à y redire.

Un FFC présidé par l’ex-patron de l’ICAC, Lutchmeeparsad Aujayeb, avait été mis sur pied quant à cette affaire et son rapport remis à l’équipe de Navin Beekarry dès mars 2017.

Facebook Comments