Le Premier ministre dit en être convaincu : l’indépendance de la radiotélévision nationale est assurée au quotidien. A Rajesh Bhagwan, qui voulait savoir si les conseillers du Premier ministre Prakash Maunthrooa et Dev Beekharry interviennent quotidiennement sur l’information diffusée, sir Anerood Jugnauth affirme que ce n’est pas le cas. Il dit être arrivé à cette conclusion après une discussion avec le directeur général de la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC), Amoordalingum Pather. Le Premier ministre rappelle, du coup, au whip de l’opposition que l’Independent Broadcasting Authority peut être saisie d’une plainte sur la couverture de l’information de la MBC.

« Mais tout le monde sait que la MBC n’est pas indépendante », reprend Rajesh Bhagwan. « Vous en savez tellement, pourtant vous voilà assis là », rétorque SAJ en pointant du doigt les travées de l’opposition. Pris à rebrousse-poil, le député MMM a à peine le temps de finir sa phrase : « Kot twa, ena bann vanpir… » SAJ coupe : « Al bwar Lysol. »

Le calme revenu, Bhagwan enchaîne : « Le Premier ministre est-il au courant de l’intervention quotidienne de very dangerous persons dans les bulletins d’information en Prime Time à la radio ? » L’allusion du député du MMM aux deux conseillers du Premier ministre tombe à plat. « Je n’ai pas le temps d’écouter la radio ! » assène SAJ.

Le député tente une dernière fois d’acculer le Premier ministre en affirmant que tous, à la MBC, savent que ce sont les conseillers de SAJ qui décident des noms des employés de la radiotélévision partant en mission à l’étranger ou pour couvrir des évènements à Maurice. Non, ce n’est pas le cas, persiste le chef du gouvernement.