L’attribution des chaînes télé de la Mauritius Broadcasting Authority (MBC) sera considérée dans le cadre de l’exercice de restructuration de la station de radio télévision nationale. C’est ce qu’a indiqué sir Anerood Jugnauth (SAJ) hier, au Parlement. Précisant que cela découle des récentes recommandations du Public Sector Efficiency Bureau.

Au député Rajesh Bhagwan qui souhaitait savoir où en sont les choses concernant la privatisation de chaînes de la MBC, le chef du gouvernement a glissé : « Il n’y a aucune trace d’aucune offre du secteur privé » au niveau du bureau du Premier ministre.

Or, reprend le député mauve, au moins une firme a entamé des discussions. Soit Energie Maurice, pour l’exploitation d’une chaîne radio ou télévisée de la station de Moka. Et de suggérer que le Premier ministre s’enquiert de ce sujet auprès de ses hauts fonctionnaires. « J’essaierai », a consenti SAJ.

La question de la privatisation est sur le tapis « depuis longtemps », lui rappelle alors le leader de l’opposition. « Mais la restructuration au préalable de la MBC n’est-elle pas un moyen de la renvoyer aux calendes grecques ? », demande Paul Bérenger.

Sir Anerood JUgnauth choisira de répondre par une boutade : « Nous ne sommes pas là depuis longtemps. Soyons patients. »