Le leader du MMM dit savoir pourquoi le Premier ministre épargne jusqu’ici Vishnu Lutchmeenaraidoo et le député Thierry Henry, dont la voiture a mortellement percuté une personne à Bois Marchand, le weekend dernier. Pour Paul Bérenger, c’est parce qu’il craint les résultats d’une partielle en cas de démission du Parlement de l’actuel ministre des Affaires étrangères que Sir Anerood Jugnauth ne le révoque pas. Tandis que dans le « clear cut case » du Parliamentary Private Secretary Henry, Bérenger estime que c’est parce que « SAJ a peur du PMSD » qu’il a renoncé à demander la démission du député bleu et l’a défendu à l’Assemblée nationale

Interrogé sur le rapport du comité présidé par Xavier Duval sur le financement des partis politiques, le chef de l’opposition a dit ne pas avoir de divergences fondamentales avec ce que propose le Deputy Prime minister. Bérenger estime toutefois qu’un certain nombre de ses recommandations sont floues et, qu’en général, le rapport évite certains sujets épineux.