Rs 30 millions. Ce n’est pas la prochaine cagnotte d’une loterie. Mais la valeur marchande de 2,02 kilos de drogues de synthèses interceptés dans des colis du service courrier FedEx. Le Forensic Science Laboratory a confirmé, début février, qu’il s’agit de cannabis synthétique, l’ADB Fubinaca, en provenance de Chine.

Les saisies avaient été effectuées fin mars 2017. Et sont à mettre au compte de la Customs Anti-Narcotics Section de la Mauritius Revenue Authority (MRA) en collaboration avec l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU). Les substances avaient été détectées par les chiens renifleurs des services douaniers, Cassidy et Zeus. Leur destinataire : une compagnie opérant dans les services financiers, et basée à Ebène.

Le premier colis était à bord d’un vol d’Air Mauritius en provenance de Paris, débarquée le 30 mars 2017. Enroulée dans du papier aluminium, la drogue pesait 1,01 kilo. Les premiers tests indiquent que celle-ci pouvait être de la MDPV, une drogue psychostimulante hautement addictive aussi appelée «sels de bain».

Le lendemain, les douaniers et des limiers de l’Anti Drug and Smuggling Unit ont intercepté un second colis, suspecté de contenir de la méphédrone, selon les premières analyses.

L’enquête de l’ADSU est en cours.