Depuis 2006, l’ONG encadre les enfants en situation d’échec scolaire et de grande précarité. Si pour l’édition 2016 de la Journée internationale des droits de l’enfant, Safire a mis l’accent sur le droit à l’expression et à la pensée, sa ferme pédagogique de Verdun effectue au quotidien le travail de réinsertion des enfants.

Du lundi au vendredi, les enfants y cumulent travaux de la ferme – élevage et agriculture – tout en suivant un programme structuré d’apprentissage. L’objectif, selon Edley Maurer, le directeur par intérim, est de permettre aux enfants d’intégrer une filière de formation professionnelle à l’âge de 16 ans.