Follow Us On

Slider

Les autorités mauriciennes devront prendre leur mal en patience quant à l’extradition de Jules Roddy Avoula, Marc David Plaiche et Jeremy Mardochee Leratz de Madagascar. Port-Louis entend les juger pour avoir tenté d’introduire à Maurice un stock de gandia, de haschisch, d’héroïne et de mésamphétamine évalué à Rs 560 millions. Le trio avait été interpellé dans la région de Manjakandriana alors qu’il s’apprêtait à rallier Nosy Be pour embarquer la cargaison sur une vedette rapide.

C’est dans le cadre d’une opération conjointe entre les services de douane mauricienne et malgache que ces trois hommes ont été interceptés. Mais, tant du côté de la Grande île que de Maurice, l’on déplore que la police n’ait pas été partie prenante de cet exercice, car son expérience dans le domaine de la lutte antidrogue aurait sans doute permis d’appréhender des suspects supplémentaires et mieux comprendre le fonctionnement de ce réseau.

L’enquête ouverte sur cette affaire à Madagascar est toujours en cours et le procès des trois Mauriciens ne débutera pas avant août, selon nos sources. A la fin de la semaine dernière, leur interrogatoire n’était toujours pas terminé. Jeremy Mardochee Leratz, le skipper de 44 ans originaire de Rodrigues, n’est pas un inconnu de l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU). Il était sous surveillance depuis la panne de moteur du «Performance II» au large de Tamatave en septembre 2016.

L’Independent Commission against Corruption (ICAC) avait ouvert une enquête sur Leratz, car ce bateau avait été acquis par des proches du caïd emprisonné Curly Chowrimoothoo, dit Ti Nana, et qu’il transportait 27 kilos d’héroïne valant Rs 400 millions. Ce réseau très actif à côté du terrain de football de Cité Kennedy, à Quatre-Bornes, s’est démarqué pour ses opérations visant à ramener de la drogue de Madagascar par vedettes rapides.

Rs 100 millions d’héroïne avaient été saisis au domicile des Chowrimoothoo lors d’une perquisition en 2016. Curly Chowrimoothoo, qui avait été trouvé en possession de téléphones portables depuis ces trois dernières semaines en prison, figurerait parmi les commanditaires des Rs 560 millions de drogue saisies à Madagascar.

En ce qu’il s’agit de Marc David Plaiche, un chômeur de 22 ans de Cité Briquetterie, il est un membre du gang Démolition dirigé par Jimmy Marthe, alias Colosso, et Jean Serge Alleemudder, aussi dit Jean Tiboute Short. Ce dernier est un ami de sa mère et vient d’être inculpé par l’ICAC pour blanchiment. Il est en détention préventive suite à la saisie de 48,17 grammes d’héroïne estimés à un million de roupies, de 11,91 grammes de drogue synthétique, d’une fiole de Rivotril et d’une somme de Rs 307 000 dans son garage de Ste-Croix l’année dernière.

C’est suite à l’interpellation d’Alleemudder que Plaiche s’est décidé à se mettre à son compte. Originaire de Rodrigues, il s’affichait au guidon de sa grosse moto ou au volant de ses multiples voitures de sport. Il devra expliquer comment il a pu mettre la main sur Rs 32 millions en devises pour l’achat de ces Rs 560 millions de drogue.

Facebook Comments