Le Kenya s’affirme déjà comme nouveau point d’approvisionnement pour les trafiquants de drogue mauriciens. A peine les autorités locales ont-elles mis la main sur une prof de yoga russe avec Rs 5,5 millions de haschich et de gandia, voilà qu’elles ont intercepté un directeur du marketing d’origine sud-africaine avec Rs 17,3 millions d’héroïne.

Alors que Victoria Kazakova, 43 ans, avait été interceptée jeudi à sa descente d’un vol de la Kenya Airways en provenance de Nairobi, Gareth Cruen, 35 ans, est, lui, arrivé au Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport deux jours plus tôt. Il a été «singled out» à cause de sa démarche suspecte.

Ses explications quant à sa venue à Maurice n’ayant pas convaincu l’Anti Drug and Smuggling Unit et la Customs Anti-Narcotic Section, il a aussitôt été emmené à l’hôpital Jawaharlal Nehru, à Rose-Belle, car soupçonné d’être une mule.

Un examen aux rayons X a confirmé qu’il avait ingurgité des boulettes de drogue. Soit un total de 125 pesant 9,2 grammes chacune. Une enquête a été ouverte pour déterminer à qui il devait livrer cette drogue, l’exercice de livraison contrôlée n’ayant rien donné.