Plus d’une quinzaine de cas de rougeole ont été confirmés durant la semaine écoulée. Des enfants du primaire surtout sont touchés. Parce que cette maladie est hautement contagieuse, un exercice de surveillance sera mis en place à l’échelle nationale, dès le lundi 14 mai, du préprimaire au secondaire.

Le virus de la rougeole peut se propager par voie aérienne, soit quand quelqu’un tousse ou éternue. Comme la grippe, le virus se transmet également via des objets contaminés.

L’infection peut être évitée grâce à la vaccination. D’où «l’appel pressant» du ministère de la Santé aux parents d’enfants qui n’ont pas encore été vaccinés, d’y remédier. Tous les parents sont d’ailleurs invités à remettre la carte de vaccination de leurs progénitures, au plus tôt, aux responsables des écoles à des fins de vérification.

Forte fièvre, écoulement nasal, toux, rhinopharyngite, rougeurs et conjonctivite sont les symptômes usuels de la rougeole. Celle-ci est une maladie grave, note l’Organisation mondiale de la Santé, dont les complications peuvent éventuellement causer la mort. C’est d’ailleurs l’un des principales causes de décès chez les enfants de par le monde.

Si l’enfant présente des symptômes de la rougeole, il faut l’emmener à l’hôpital.

Photo  d’illustration