Follow Us On

Slider

«On a pu accélérer les choses.» Shamshir Mukoon est satisfait de l’avancée des travaux du Central Electricity Board (CEB) pour rétablir le réseau électrique à Rodrigues suivant le passage du cyclone Gelena. Au soir du 12 février, près de 70% à 75% des foyers étaient de nouveau alimentés en électricité, a indiqué le directeur général par intérim de l’organisme. Et le réseau haute tension, «c’est quand même l’ossature», est rétabli à environ 95%. «Notre réseau est résilient», constate Mukoon.

Les travaux pour raccorder à nouveau les 25% de foyers restants s’annoncent «plus difficiles». En cause : des pylônes et des lignes cassées qu’il faudra entièrement remplacés, explique Shamshir Mukoon. Qui s’attend à ce que le réseau électrique soit rétabli à 95% à Rodrigues «d’ici vendredi». Le pourcentage restant concerne des lignes individuelles, surtout en hauteur, auquel il faudra s’attaquer une à une, précise le directeur général par intérim.

La collaboration entre l’équipe de techniciens et d’ingénieurs mauriciens et leurs confrères rodriguais «se passe très bien», se réjouit Mukoon. «On a mis le plan en place», le Branch Manager Kevin Waterstone est sur place, ajoute notre interlocuteur qui pense rentrer avant la fin de la semaine.

Une réflexion est-elle engagée sur comment prévenir des dégâts aussi étendus au réseau électrique en cas d’intempéries ? «La question se pose», dit celui qui dirige le CEB. En expliquant que le fournisseur électrique a conçu des lignes pouvant résister à des vents de 280 km/h, selon les données fournies par Météo Maurice. Concevoir des lignes plus résistantes coûtera encore plus et dépendra des donné

Quid du sous-terrain, comme à Port-Mathurin ? «Cela coûte dix fois plus que l’aérien», fait remarquer Mukoon. Et convient aux zones à la topographie relativement plane. «Dans les hauteurs, ce n’est pas envisageable dans l’immédiat», déclare notre interlocuteur.

Le directeur général par intérim de même que Seety Naidu et Chavan Dabeedin, chairman et Transmission & Distribution Manager du CEB respectivement ont aussi rencontré le Chef commissaire Serge Clair. A l’agenda des discussions : la progression des travaux post-Gelena mais aussi des projets dans le solaire et l’éolien.

Une centaine de foyers à faibles revenus ont été dotés de panneaux solaires dans le cadre de la phase pilote du Home Solar Project, rappelle Shamshir Mukoon. Un chiffre qui augmentera lors de la mise en œuvre des phases suivantes.

En ce qui concerne la production d’énergie à partir du vent, il faut encore travailler sur une étude de faisabilité. Mais aussi mobiliser des investissements et identifier un site. Mais c’est une piste qui intéresse le CEB à Rodrigues, indique le directeur général par intérim.

Pour ce qui est de l’énergie houlomotrice, la technologie pour produire de l’électricité à partir des vagues «ne semble pas assez mature», estime Mukoon. Le potentiel existe pour Rodrigues, encore faut-il des études de mesures de données pour juger de la viabilité d’un tel projet, notamment sur le plan financier.

Facebook Comments