Le gouvernement et la police d’un côté, les grands groupes économiques de l’autre. Rezistans ek Alternativ (ReA) dit subir des « représailles » après ses actions contre la passation de pouvoir entre sir Anerood Jugnauth et Pravind Jugnauth. Mais aussi à cause de son engagement au sein du collectif Aret kokin nu laplaz.

Lors de la conférence de presse de ce samedi 18 février, les responsables du mouvement politique ont dit avoir envoyé une lettre au nouveau ministre de la Bonne gouvernance au sujet des transactions boursières d’ENL Land, Rogers et Swan. Pour ReA, Sudhir Sesungkur doit diligenter une enquête pour déterminer si les transactions de ces trois entreprises, portant sur des actions de New Mauritius Hotels, étaient conformes aux règles boursières. Mais aussi enquêter sur la source de l’argent que Swan a utilisé pour acquérir les valeurs de NMH.