Pour le parti politique, ne pas limiter le montant du financement politique des entreprises revient à légitimer une nouvelle forme de corruption de la démocratie. Car selon Ashok Subron, les recommandations du rapport de Xavier Duval sur le financement politique reviennent à permettre seulement à ceux disposant d’importants moyens financiers d’influer sur les politiques publiques.

Rezistans ek Alternativ a par ailleurs vivement critiqué l’inaction de sir Anerood Jugnauth par rapport à Vishnu Lutchmeenaraidoo. Subron a suggère, dans la foulée, que le gouvernement amende de toute urgence la Declaration of Assets Act afin d’y inclure l’obligation de déclarer les prêts comme celui qu’a contracté l’ancien ministre des Finances.