Les assesseurs de la Commission d’enquête sur les drogues ont soumis leurs arguments aujourd’hui dans le cadre de la demande de révision judiciaire de Roubina Jadoo-Jaunbocus. L’affidavit de Paul Lam Shang Leen, Ravin Domun et Sam Lauthan a été déposé ce lundi 12 novembre. L’affaire, entendue par le chef juge Kheshoe Parsad Matadeen, est renvoyée au 26 novembre. A la requête de l’avouée Yanisha Leckram-Baungally, qui représente l’ex-ministre de l’Egalité des genres.

Roubina Jadoo-Jaunbocus a renoncé à ce maroquin le jour de la publication du rapport Lam Shang Leen. A cause des conclusions qui la concernent mais qu’elle estime «biaisées». Mais elle soutient avoir la conscience claire et les mains propres.

On lui reproche des «unsolicited visits» à des détenus qui auraient pu offrir une occasion à des trafiquants de drogue d’échanger des informations. Un témoin auditionnée par la Commission Lam Shang Leen accuse également la députée du MSM d’avoir réceptionné Rs 50 000 d’une personne accusée d’importation d’héroïne pour que la somme soit remise au trafiquant incarcéré Jackson Kamasho.

Autre cas appelé devant le chef juge aujourd’hui : celui de Raouf Gulbul. L’assesseur Ravin Domun a enfin reçu la notice le concernant. La représentante de Lam Shang Leen et de ses assesseurs, Verna Nursimloo, n’a pas contesté la demande de révision judiciaire.

Raouf Gulbul devra faire une nouvelle application afin que l’affaire soit prise sur le fond.

Le membre du MSM et ancien président de la Gambling Regulatory Authority conteste l’ensemble des conclusions de la commission d’enquête à son encontre. Il maintient n’avoir pas reçu d’argent émanant des trafiquants de drogue ou utilisé un «téléphone noir» pour communiquer avec ses clients en prison.