Plusieurs maulanas sont montés au créneau ce lundi. Leur appel au Premier ministre est sans équivoque : faire preuve de la plus grande sévérité possible à l’égard de toute personne qui saccage ou dégrade les lieux de culte. Les hommes religieux ont d’ailleurs demandé à sir Anerood Jugnauth de faire en sorte que les lois soient durcies afin de punir plus sévèrement les personnes trouvées coupables d’incitation à la haine religieuse.

Après les incidents dans le Sud, les maulanas ont rappelé que l’Islam prône la tolérance envers les autres religions. En précisant qu’il est du devoir des personnes de cette confession de respecter la foi d’autres personnes.