Pour David Reimer, le contentieux entre son pays et Maurice sur les Chagos n’empêchera pas l’approfondissement des relations économiques et commerciales entre les deux pays. Si l’ambassadeur dit que la position des deux parties est claire, il estime qu’il y a d’autres avenues de coopération qui valent la peine d’être explorées.

Interrogé sur la possibilité de représailles économiques des Etats-Unis à cause de la position de Maurice sur les Chagos, David Reimer assure que ce n’est pas le cas. Tout en estimant que les deux gouvernements doivent continuer à discuter sur le sujet.