Excès de vitesse et non-respect des passagers, la National Transport Authority (NTA) déplore l’attitude de certains chauffeurs d’autobus. Pour Koshik Reesaul, commissaire de la NTA, le taux d’infraction est resté inchangé l’année écoulée malgré les inspections et les amendes. C’est pour cela que la NTA entreprendra cette année des contrôles plus réguliers et appliquera d’autres sanctions.

Afin de faciliter la vie aux passagers d’autobus, Koshik Reesaul annonce aussi un système de paiement par carte qui sera mis en oeuvre d’ici juin 2017. Quand aux taxis et des contract buses, ils devront veiller à ce que les autocollants sur leurs véhicules soient en règle avant février 2017.

Si Koshik Reesaul est d’avis qu’il n’y a pas de corruption au sein de la NTA, il ne nie pas la présence de certaines « brebis galeuses » contre qui il compte prendre des sanctions sévères.