Les océans sont en train de se réchauffer plus vite que prévu. Hormis la fonte de la calotte glacière et des glaciers, le niveau de la mer montera d’au moins 30 cm d’ici la fin de ce siècle. Ce qui aura un impact sur les localités situées sur le littoral, surtout sur une île comme Maurice. C’est ce qui ressort d’une nouvelle étude publiée ce jeudi 10 janvier par la revue scientifique Nature.

Une telle situation favorisera également des cyclones plus violents et des pluies torrentielles. Zeke Hausfather, co-auteur de cette étude et diplômée de l’université américaine de Berkeley, explique que 2018 est la quatrième année la plus chaude sur terre.

Une autre étude publiée dans le journal Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America fait ressortir, de son côté, que la chaleur emmagasinée par les océans durant ces derniers 150 ans équivalent 1 000 fois l’énergie utilisée par la population mondiale. Ce qui est comparable à une bombe nucléaire, selon le quotidien britannique The Guardian.

Le réchauffement des mers aura aussi un impact sur les courants, avec des conséquences imprévues.