Combien la Road Development Authority (RDA) a-t-elle dépensé jusqu’ici en termes d’avis légaux ? C’est ce qu’a voulu savoir le Whip Rajesh Bhagwan de Nando Bodha, au Parlement hier. Le ministre des Infrastructures publiques a expliqué qu’un comité composé de plusieurs conseillers légaux a proposé ses services à l’organisme pour divers travaux depuis décembre 2014.

Subhas Lallah, l’ancien conseiller légal de la RDA, a obtenu Rs 931 500 comme honoraires pour la période de décembre 2014 à fin septembre 2015. Le Senior Counsel a également perçu Rs 460 000 d’octobre 2015 à ce jour pour l’assistance offerte à la RDA sur des litiges en cours.

Ravin Chetty a, lui, été sollicité en avril 2015 à la mise sur pied de l’Investigative Committee suite à l’« embankment failure » constaté sur la route Terre-Rouge/Verdun. Le Senior Counsel, qui a aussi fait partie du panel d’hommes de loi de Pravind Jugnauth dans le cadre de son procès pour conflit d’intérêts, a touché Rs 115 000 en tant que président de ce comité d’enquête.

Celui-ci ayant conclu qu’il y avait eu négligence, un comité disciplinaire a été mis sur pied contre Hassam Gorah Nubheebucus, Divisional Manager, et Rishikesh Jugoo, respectivement Divisional Manager et Senior Manager à la RDA à l’époque. Les deux cadres avaient démissionné, a précisé Bodha. Avinash Sunassee, conseiller juridique, avait présidé ce comité disciplinaire. Montant de ses honoraires : Rs 57 000. Subhas Lallah, qui représentait la RDA, a lui perçu Rs 115 000, et Kailash Trilochun, qui l’assistait, Rs 57 000.

Trilochun Chambers, a révélé Nando Bodha, a été nommé conseil légal de la RDA suite à un appel d’offres en décembre 2015. Des cinq cabinets d’avocats auxquels l’organisme s’est adressé, c’est le seul à avoir répondu, a précisé le ministre. Le contrat, d’une durée de trois ans, a pris effet en février de cette année et  prévoit une rémunération mensuelle de Rs 40 000, sans compter la TVA.

Jusqu’ici, le cabinet mené par Kailash Trilochun a assisté la RDA dans trois affaires : le procès qu’intente Nubheebucus à la RDA, un autre de K. J. Bheenick contre l’Etat, et un cas devant l’Independent Review Panel.

Cependant, à l’heure des questions supplémentaires, Rajesh Bhagwan a demandé si le conseiller Trilochun – qui a perçu un peu plus de Rs 3,3 millions de l’ICTA de mai 2015 à mai 2016, comme révélé au Parlement la semaine dernière – était parenté au ministre des Infrastructures publiques.

« Amenn lak de-nesans ! », pouvait-on entendre dans l’hémicycle.

Nando Bodha a simplement répété que cinq cabinets avaient été invités à faire des propositions.

« Il n’a pas répondu à ma question », s’est insurgé le député mauve. Qui a ajouté que le conseiller légal fait partie d’autres organisations paraétatiques, ce qui provoque une certaine colère dans la profession légale aussi bien que parmi les parlementaires. Rajesh Bhagwan de promettre : « Il ne perd rien pour attendre, quelques questions parlementaires suivront rapidement. »