Il se dit proche de Pravind Jugnauth et soutient son «ami». Mais le directeur général par intérim de la radiotélévision nationale ne le considère pas comme son gourou. Cette considération particulière, Anooj Ramsurrun la réserve pour Dan Callikan, l’ancien patron rouge de la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC). Auprès de qui il dit avoir beaucoup appris.

Trois mois après avoir été placé à la tête de la MBC, Ramsurrun compte toutefois bien apprendre quelques leçons aux employés de la station nationale. La première : il est inutile d’utiliser sa proximité avec un chéri au pouvoir pour prétendre bénéficier d’un traitement de faveur. Une journaliste l’a récemment appris à ses dépens.

Fort du soutien du Premier ministre, Ramsurrun n’épargne pas non plus des ministres. Ils sont nombreux à vouloir passer à la télévision mais jouent aux abonnés absents, soutient notre interlocuteur, quand il faut expliquer ou défendre la politique de leurs ministères de manière approfondie.

Anooj Ramsurrun était l’invité de l’interview hebdomadaire d’ION News. Retrouvez l’intégralité de l’entretien ici.