Anooj Ramsurrun annonce la couleur: « J’utiliserai la manière forte s’il le faut, parce que je mean business.» Celui qui sera le directeur général par intérim de la radiotélévision nationale à partir de mai dit toutefois vouloir obtenir la collaboration et l’appui des quelque 700 employés de la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC) dans sa nouvelle mission.

Ramsurrun explique ainsi qu’il faut responsabiliser le personnel de la station nationale. Car si, selon lui, une majorité «travaille et deliver», certains individus au sein de quelques départements ont constitué «un Etat dans l’Etat». Le nouveau patron de la MBC estime que sa longue carrière au sein de l’institution lui permet d’avoir une bonne compréhension de ce qui se passe à Moka afin de mieux déterminer qui assume sa responsabilité et «qui fait semblant».

Lors d’une réunion marathon du conseil d’administration de la MBC, ce mercredi 26 avril, la démission de Mekraj Baldowa de la direction générale a été entérinée. Celle-ci intervient à la fin de ce mois. Loin de le critiquer, Ramsurrun assure avoir «soutenu jusqu’au bout» le directeur général démissionnaire. Tout en précisant que le départ précipité de Baldowa ne veut pas nécessairement dire qu’il n’a pas été à la hauteur. Car la MBC «est une des institutions les plus difficiles à gérer».

Le directeur général sortant n’aurait justement pas convaincu l’Hôtel du gouvernement sur la question de la gestion. Par exemple, l’annonce en grande pompe de la version locale que Qui veut gagner des millions puis l’avancée à pas de tortue du projet a causé quelques remous. Si son style de management n’a pas été jugé satisfaisant, c’est surtout son manque de maîtrise de l’actualité qui lui a valu les critiques du Premier ministre ainsi que du proche entourage de ce dernier.

Selon nos recoupements, le Premier ministre n’aurait pas l’intention de nommer un nouveau directeur général à la tête de la MBC. Préférant laisser Ramsurrun assurer l’intérim jusqu’aux prochaines législatives. Un proche de Pravind Jugnauth confirme que Ramsurrun bénéficie de la confiance de ce dernier. Conscient de cela, on estime que le nouveau directeur général par intérim multipliera les efforts pour mériter la confiance placée en lui. Et le cas échéant, être titularisé à son poste.